Indemnités kilométriques 2007

Dans le cadre de la déduction des frais inhérents à l’emploi, les salariés peuvent demander la déduction de leurs frais réels.
Les dépenses relatives à l’utilisation d’une automobile, d’un vélomoteur, d’un scooter ou d’une moto peuvent être évaluées par l’application d’un barème kilométrique annuellement publié par l’administration.

Ce barème ne peut être utilisé que pour les véhicules dont le salarié lui-même ou, le cas échéant, son conjoint, est personnellement propriétaire.

Il peut également être utilisé pour les véhicules dont le salarié est copropriétaire (cas notamment des partenaires d’un pacte civil de solidarité, lorsque le véhicule a été acquis par l’un ou l’autre partenaire après la conclusion du pacte et qu’il est donc présumé, en application de l’article 515-5 du code civil, indivis par moitié si l’acte d’acquisition n’en dispose autrement).
Il ne peut être utilisé si le véhicule est pris en location avec option d’achat, ni en cas d’utilisation d’un véhicule prêté.

Le barème kilométrique publié par l’administration prend en compte notamment les éléments suivants : dépréciation du véhicule, frais d’achat des casques et protections, frais de réparation et d’entretien, dépenses de pneumatiques, consommation de carburant et primes d’assurances.
Certains frais ne sont pas pris en compte et peuvent, sous réserve des justifications nécessaires, être ajoutés au montant des frais de transport évalués en fonction du barème publié ci-après.
Il s’agit notamment :
– des frais de garage, qui sont essentiellement constitués par les frais de stationnement au sens large (parcmètres, parking de plus ou moins longue durée). En revanche, l’affectation du garage de l’habitation principale à un véhicule qui fait l’objet d’une utilisation professionnelle ne justifie à ce titre aucune dépense supplémentaire ;
– des frais de péage d’autoroute ;
– des intérêts annuels afférents à l’achat à crédit du véhicule, retenus au prorata de son utilisation professionnelle.
Les contribuables doivent alors déduire des frais exposés la part correspondant à l’usage privé qu’ils font de leur véhicule.

Barème applicable aux automobiles

Barème applicable AUX CYCLOMOTEURS, VELOMOTEURS, SCOOTERS, MOTOCYCLETTES…

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 F-5-07 N° 15 du 30 JANVIER 2007 TRAITEMENTS, SALAIRES, PENSIONS ET RENTES VIAGERES. REGIME DES FRAIS REELS.
FRAIS DE VOITURE AUTOMOBILE ET FRAIS DE CYCLOMOTEUR, VELOMOTEUR, SCOOTER, MOTOCYCLETTE.
http://alize.finances.gouv.fr/dgiboi/boi2007/5FPPUB/textes/5f507/5f507.pdf

[ Jours fériés ] [ reduction dégressive sur les bas salaires ] [ deplacement ] [ Heures supplémentaires ] [ Interdiction de fumer 2007 ] [ montant des indemnités de licenciement ] [ statut des indemnités de licenciement ] [ MG – Minimum garanti ] [ Plafond ] [ Cotisations sociales ] [ Frais professionnels ] [ cheques vacances ] [ Saisie ] [ deplacement ] [ Plafond ] [ Indemnites kilometriques ] [ tickets repas ] [ Cotisations sociales ] [ Chomage ] [ Frais professionnels ] [ SMIC ] [ cheques vacances ] [ Saisie ] [ Jours fériés ] [ bas salaires ] [ licenciement ] [ Indemnite transactionnelle ] [ Avantages en nature ] [ Indemnites journalieres ]

Copyright 2007 social conseil entreprise – Tous droits réservés. Toute reproduction , même partielle, de la page, par quelque procédé que ce soit ( électronique, photocopie, imprimante, bande magnétique, disquette, cd-rom ou autre ) est interdite sans autorisation par écrit de Yvan Loufrani contact arobase tripalium.fr L’impression pour usage à titre privé et documentaire est autorisée